Boucle de Civezza

Temps du trajet: 1 heure et 30′

Difficulté: T

Dénivelé: 100 métres

Du grand parking municipal à Civezza monter rapidement vers Piazza Guglielmo Marconi (la vieille place « de la pila » ou de la fontaine publique) et, à travers la longue Via Dante, arriver à la maisontour « du Rivello » (ou « des Suisses « ), dans Piazza Venezia, l’un des cinq bastions défensifs utilisés par les populations locales pendant le moment de les atterrissages et des l’agressions turquebarbaresques (siècles XVI-XVII).

D’ici on continue le long de la forte gravir jusqu’à atteindre un petit kiosque votif du baroque tardif placé immédiatement à l’extérieur de la vieille ville (la petite chapelle « de Sbalanche »), près de laquelle se trouve un vieil chemin muletier cimenté dans la première partie, qui descend les terrasses au-dessous du village. On continue à travers les oliveraies, forêts de chênes et terres en jachère déconnectées jusqu’à arriver à une fourche (après 50 minutes), et passe-t-il suivant la direction indiquée par un panneau avec trois symboles carrés colorés sur la droite.

Lois pour en savoir plus

Ici, le chemin reste peu visible et reconnaissable, et le terrain devient un peu rude, mais seulement pour une courte distance; il se déplace dans la basse maquis méditerranéen, composée d’arbustes de mastic et ciste, et, à la fin de la descente raide, tourner à gauche en arrière sur un chemin muletier qui traverse des forêts de pins d’Alep et des chênes.

Il y a bien sûr des directions alternatives; sentiers pas balisés qui mènent à des lieux méconnus et à l’extérieur du grand chemin muletiers qui, cependant, réservent des surprises inattendues à ceux qui souhaitent rencontrer encore des scénarios incorruptes du point de vue du paysage et de la nature. Il se agit des déviations qui mènent encore plus bas, vers le lit du fleuve San Lorenzo – ou, mieux, ce que dans le Moyen Age était la rivière de Civezza (« l’aqua Civecie« ), et de là au moulin de Dolca (ou des Dolce) et à Torre Paponi ou, encore plus haut, vers le confluent des rivières Tana et Bodo (la « morga »), d’où on peut aller à l’intérieur, vers le cœur secret de la vallée et les magnifiques piscines du Lagoscuro, un patrimoine naturel à préserver, aimer et respecter, qui se révèle seulement aux randonneurs et aux vététistes.

Au-delà des déviations possibles, notre chemin muletier continue en remontant en altitude jusqu’à à traverser la route principale, d’où on continue à droite, le long du un petit chemin qui mène directement sous la grande terrasse artificielle sur laquelle se trouve le monumental centre religieux baroque de Civezza, composé par l’église paroissiale de Saint-Marc et l’adjacente oratoire confraternal de Saint-Jean (siècle XVIII); en tournant à droite, on peut faire une nouvelle deviation et atteindre le chemin muletier qui se trouve près de l’oratoire de Saint-Sauveur et, de là, aller vers la côte et le village de San Lorenzo al Mare à travers la piste de la « Via della Costa ».