San Lorenzo al Mare - Cipressa (Piste Cyclable)

 

 

 

Temps du trajet: 1 heure et 30′

Difficulté: T

Dénivelé: 0 métres

Le parcours cyclable (la Piste Cyclable) piétonnier construit sur le vieille chemin de ferre qui depuis San Lorenzo va jusqu’à Ospedaletti, offre des intéressantes opportunités de lien côtier entre sentiers qui portent de la cote ver l’arrière pays, en permettant des parcours à anneau dehors les principales routes carrossables.

L’itinéraire part du nouveau port de San Lorenzo al Mare et, contournant le port de plaisance et les plages protégées par la végétation méditerranéenne, mène directement sur le parcours de l’une des pistes cyclables et piétonniers plus longue et évocatrice de l’Europe que traverse plus de 3 km de la côte de la vallée.

Lois pour en savoir plus

La piste nous mènera au-dessous de le vieil complexe hospitalier « Giuseppe Barellai », un petit bijou de l’architecture rationaliste de l’ère fasciste qui protège encore la côte de Piani Paorelli et de la Municipalité de Costarainera, là où nous rencontrerons et traverserons un tunnel ferroviaire long environ 1500 m pour revenir, près de la mer, mais dans la Municipalité de Cipressa.

Marchant le long des voies réservées de cette magnifique piste, nous pouvons admirer la mer, ses couleurs et les parfums de la végétation méditerranéenne qui nous entoure à chaque pas: les plantes supralittorales, comme le critmo et le cinéraire maritime, et les plantes de la végétation côtière, comme le myrte, le romarin ou des plantes exotiques bien adaptées au climat doux du lieu, comme les agaves et les aloès. Ce ne est pas tout.

Cette douce et relaxante  promenade dans le climat sain et ensoleillé de la Riviera nous permettra d’atteindre les Aregai (au Moyen Age la plage « des Noyés » ou, dans le dialecte local, « degli Anegai ») et la « Tour des Marbres » – donc la frontière avec la Municipalité de Santo Stefano al Mare – et, surtout, d’admirer sous l’eau les prairies balançantes de posidonie océanique et, pour ceux qui ont un bon oeil, patience et des chances, d’apercevoir quelques dauphins sautant ou le souffle d’une baleine se profilant sur l’horizon, tandis que les cormorans perchent sur les rochers.